BIOGRAPHIE 

Né à Lviv en 2004, Bohdan Luts débute le violon dès son plus jeune âge et poursuit ses études à Kiev dans la classe d’Olga Korinets puis à Lviv avec Maria Futorska. Étudiant à l’Académie de musique internationale Menuhin en Suisse, il fait ses classes auprès d’Oleg Kaskiv, Guillaume Chilemme et Renaud Capuçon et participe régulièrement à des master classes avec des musiciens et professeurs de renom tels Gabor Takacz-Nagy, Liviu Prunariu, Nicolaj Szeps-Znaider, Pablo de Naveran, Ivan Vukcevic et Jean-Jacques Kantorow.

Lauréat de nombreux prix internationaux, il a notamment remporté le Grand Prix et le Premier Prix du concours « Lviv Virtuoso » et le Troisième prix du concours Arthur Grumiaux en Belgique. En 2022, à seulement 17 ans, Bohdan décroche le Premier Prix du prestigieux concours Carl Nielsen au Danemark et le Premier Prix ainsi que le Prix du public au 2e concours Alberto Lysy de Gstaad. L’année suivante, il remporte le célèbre concours international Long-Thibaud ainsi que les prix du public et de la presse.

Bohdan Luts a participé à de prestigieux festivals dont le Festival Menuhin de Gstaad et le Festival de musique de Bellerive. En tant que soliste, il a été l’invité de l’orchestre symphonique d’Odense, des orchestres philarmoniques de Copenhague et de Lviv ; de l’Orchestre de chambre Virtuoso ou du Trembita Chamber Orchestra et a joué sous la baguette de chefs renommés tels Michel Plasson, Anna-Maria Helsing, Taras Krysa, Yaroslav Shemet, Jurek Dybal et Jean-Jacques Kantorow.

Parmi ses prochains projets, on compte un enregistrement avec l’Orchestre symphonique d’Odense chez Orchid Classics. Au cours de la saison 24/25, il fera ses débuts avec l’Orchestre national de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus, l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo avec Kazuki Yamada, l’Orchestre national du Capitole de Toulouse sous la baguette de Marie Jacquot et l’Orchestre national symphonique de Lettonie avec Aivis Greters pour les concerts de Nouvel An.

Bohdan Luts joue un violon de Carlo Antonio Testore, généreusement prêté par Monsieur Walter Fischli.